Un code (1 ou 2) a été attribué à chaque recommandation pour rendre explicite le découpage entre les recommandations spécifiques au Gouvernement de la Côte d’Ivoire (1) et celles qui concernent le Gouvernement ivoirien et les bailleurs de fonds (2). Le code (*) indique les recommandations spécifiques à la DCE à intégrer dans les secteurs de concentration envisagés pour le 10eme FED (bonne gouvernance, lutte contre la pauvreté, infrastructures) ou à mobiliser à travers d’autres mécanismes de financements, notamment les lignes budgétaires, Stabex, ACP – UE facilités eau/énergie/FLEGT. Toutefois, l’intégration des composantes "agriculture/développement rural durable" et "décentralisation" dans le secteur de concentration "lutte contre la pauvreté" semble être indispensable pour répondre aux urgences environnementales du pays.
La crise politico-militaire a eu de lourdes conséquences sur le tissu économique et social. Elle a fortement perturbé, voire paralysé tout le système administratif tels les organes déconcentrés de l’Etat ou les collectivités locales. Dans ce cadre, plusieurs recommandations prioritaires s’imposent.  

(2) (* décentralisation).
Sur le plan du développement rural :

(conclusion 1) (2).