Glossaire sur le climat

Commence par Contient Terme exact Se prononce comme Rechercher dans tous les glossaires
Tout A B C D E F G L M N O P Q R S T U V Z
Page:  1 2 Next »
Terme
Fertilisation par le CO2

Voir Fertilisation par le dioxyde de carbone (CO2).

Fertilisation par le dioxyde de carbone (CO2)

Amélioration de la croissance des végétaux à la suite de l’augmentation de la concentration atmosphérique de dioxyde de carbone. Selon leur processus de photosynthèse, certains types de plantes sont plus sensibles aux changements de la concentration atmosphérique de dioxyde de carbone. En particulier, les plantes qui produisent un composé tricarbone (C3) pendant la photosynthèse - notamment la plupart des arbres et des cultures agricoles de type riz, blé, soja, pommes de terre et légumes - présentent en général une réponse plus marquée que les plantes qui produisent un composé quadricarbone (C4) pendant la photosynthèse - plantes principalement d’origine tropicale, y compris des herbes, le maïs, la canne à sucre, le millet, et le sorgho, très importantes en agriculture.

Fertilisation par l’azote

Stimulation de la croissance des plantes par adjonction de composés azotés. Dans les rapports du GIEC, cette expression désigne plus précisément la fertilisation due à des sources anthropiques d’azote telles que les engrais artificiels et les oxydes d’azote provenant de la combustion des combustibles fossiles.

Fibre

Bois, bois de chauffage (ligneux ou non ligneux).

Fixation des prix au coût complet

Fixation du prix de produits commerciaux - de l’énergie électrique, par exemple - qui tient compte dans le prix facturé à l’utilisateur, non seulement du coût privé des moyens, mais également du coût des externalités engendrées par leur production et leur emploi.

Fixation des prix au coût marginal

Fixation du prix des biens et services commerciaux de sorte que le prix soit égal au coût additionnel résultant de l’augmentation d’une unité supplémentaire de la production.

Forçage externe

Voir système climatique.

Forçage radiatif

Le forçage radiatif est le changement de l’exposition énergétique verticale nette (exprimée en Wm-2) à la tropopause dû à un changement interne ou à un changement du forçage externe du système climatique (changement de la concentration de dioxyde de carbone ou du rayonnement solaire, par exemple). En général, le forçage radiatif est calculé en tenant compte du réajustement des températures stratosphériques à l’équilibre radiatif, mais avec toutes les propriétés troposphériques maintenues à leurs valeurs non modifiées.

Forêt

Type de végétation dominé par les arbres. Un grand nombre de définitions du terme forêt sont utilisées à travers le monde, reflétant les différences importantes qui existent en matière de conditions biogéographiques, structure sociale et conditions économiques. Pour une discussion du terme forêt et des termes connexes boisement, reboisement, et déboisement voir le Rapport spécial du GIEC Utilisation des terres, changements d’affectation des terres et foresterie (GIEC, 2000b).

Forêt boréale

Forêts de pins, épinettes, sapins et mélèzes s’étendant de la côte Est du Canada vers l’ouest jusqu’à l’Alaska et continuant de la Sibérie vers l’ouest sur toute l’étendue de la Russie jusqu’à la Plaine européenne.

Formation d’eau profonde

Se produit lorsque l’eau de mer gèle et forme la glace marine. L’émission de sel locale et l’augmentation de la densité de l’eau de mer qui en résultent sont à l’origine de la formation d’eau froide saline qui descend dans les profondeurs océaniques.

Fourchette de températures diurnes

Écart entre la température maximale et minimale pendant un jour.

Fourchette d’adaptation

Variation des stimuli climatiques qu’un système peut absorber sans produire d’effets significatifs.

Fraction molaire

La fraction molaire, ou rapport de mélange, est le rapport du nombre de moles d’un composant dans un volume donné au nombre total de moles de tous les composants dans ce volume. En général, elle est indiquée pour l’air sec. Des valeurs types pour des gaz à effet de serre à longue durée de vie sont de l’ordre de mmol/mol (parties par million : ppm), nmol/mol (parties par milliard : ppb), et fmol/mol (parties par billion : ppt). La fraction molaire diffère du rapport de mélange au volume, souvent exprimé en ppmv, etc., par les corrections de la non-idéalité des gaz. Cette correction est significative par rapport à la précision des mesures pour de nombreux gaz à effet de serre.

Fuites

Partie des réductions d’émissions dans les pays visés à l’Annexe B susceptibles d’être annulées par une augmentation des émissions au-dessus de leurs niveaux de référence par les pays non soumis aux obligations. Ceci peut se produire lors de la réimplantation d’unités de production fortes consommatrices d’énergie dans des pays non soumises aux obligations ; lors d’une augmentation de la consommation de combustibles fossiles dans ces pays en raison de la diminution du prix international du pétrole et du gaz suite à une baisse de la demande dans ces secteurs et lors de changements au niveau des revenus (et donc de la demande énergétique) en raison de meilleures conditions économiques. On utilise aussi ce terme lorsqu’une activité de piégeage du carbone (plantation d’arbres, par exemple) sur une terre entraîne accidentellement, directement ou non, une activité qui annule, partiellement ou totalement, l’effet de piégeage de l’activité initiale.

Page:  1 2 Next »
Glossary 3.0 uses technologies including PHP and SQL